SAGA



Cette règle française, publiée par Studio Tomahawk, nous plonge dans l'univers des vikings et de leurs contemporains. Tous les peuples principaux de cette période, vikings, francs, anglo-saxons, normands,  sont représentés. On trouve même des guerriers cités dans les sagas scandinaves comme les terribles Vikings de Jomsborg, les Jomsvikings ou encore les indiens du Vinland, les terres d'Amérique du Nord où les vikings avaient établi des colonies (eh, oui ! Ce n'est pas Christophe Colomb qui a rééllement découvert l'Amérique !)
Le système de jeu est à base de D6 et est simple (pour un tir on lance un nombre de dés égal au type d'unité et chaque score égal ou supérieur à l'armure de la cible est une touche qui peut être sauvegardée). L'originalité de la règle vient de deux éléments. Tout d'abord la Fatigue. Une unité reçoit une fatigue pour deux actions du même type (par exemple une fatigue pour un deuxième mouvement) ou après un corps-à-corps. Cette fatigue, qui représente l'épuisement physique mais aussi le stress lié au combat peut être exploité pour pénaliser l'adversaire ou encore apporter un bonus à son unité. La bonne gestion de la fatigue est un élément primordial. Enfin, le coeur du jeu est le système d'ordres. Au début du tour, le joueur lance des dés spéciaux, les dés Saga, qui portent sur chaque face des symboles (caractères runiques pour les vikings). Le nombre de dés dont dispose le joueur est fonction du type et du nombre d'unité. Ainsi, plus vous avez de pertes et moins vous avez de dés Saga, limitant votre capacité à agir. Ces dés sont posé sur un plateau de jeu et permettent, en les défaussant, d'activer une unité ou de déclancher une capcaité. Ces capacités apportent des bonus au joueur ou des malus à ces adversaires. C'est la bonne utilisation des ces capacités qui fera la différentce et fera de vous un héros !
Simple, donc, mais non simpliste. SAGA est un jeu attachant et plus on y joue, plus on a envie d'y jouer. Les guerriers du marais possèdent de nombreuses figurines permettant de jouer plusieurs bandes : vikings et Jomsvikings, Anglo-saxons et Anglo-danois, Normands, Skraelings, Scots et Byzantins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire